Aller en Galilée

Aller en Galilée, v. Remanier, remettre en galée. M. Ch. Sauvestre, qui, lui aussi, est un ancien typo devenu journaliste, nous signale cette expression pittoresque: «Aller en Galilée, dit-il, c'est faire des remaniements qui nécessitent le transport d'une page ou d'une portion de page du marbre, où elle était en forme, dans la galée, sur la casse. Aller en Germanie n'est rien, comparativement au guignon d'aller en Galilée.» Galilée est évidemment une corruption plaisante de galée.

Eugène Boutmy - Dictionnaire de l'argot des typographes, 1883

9 commentaires:

  1. D'où l'expression aller de Germanie en Galilée.

    ArD

    RépondreSupprimer
  2. Vous brûlez les étapes, ma chère.

    RépondreSupprimer
  3. Ce que dit ce monsieur Boutmy est révoltant.

    Otto Naumme

    RépondreSupprimer
  4. À vue de nez, j'appellerais ça un calembour à la noix de coco…
    Cette chère manie des calembours… quel gars les lit ?

    RépondreSupprimer
  5. Courage Otto : une pause Mars et ça repart, croyez-moi...

    Tenancier, souffrez que je loue l'élégance formelle (et la classe intellectuelle) de vos élusives allusions...

    RépondreSupprimer
  6. Vous allez donc être belle. Cela devrait vous consoler, cher Tenancier...

    Otto Naumme

    RépondreSupprimer
  7. Et l'on remarquera que pour les expressions pittoresques, les typos restent (ou risquent ?)

    RépondreSupprimer
  8. Pas si sûr que le procédé du tenancier soit tant «élusif» que cela. Qu'en sa galée se trouvent poudre et boulets ne me surprendrait point. Gare aux alluvions allusives de notre hôte!

    ArD

    RépondreSupprimer

Les propos et opinions demeurent la propriété des personnes ayant rédigé les commentaires ainsi que les billets. Le Tenancier de ce blog ne saurait les réutiliser sans la permission de ces dites personnes. Les commentaires sont modérés a posteriori, cela signifie que le Tenancier se réserve la possibilité de supprimer des propos qui seraient hors des sujets de ce blog, ou ayant un contenu contraire à l'éthique ou à la "netiquette". Enfin, le Tenancier, après toutes ces raisons, ne peut que se montrer solidaire des propos qu'il a publiés. C'est bien fait pour lui.
Ah oui, au fait... Le Tenancier ne répondra plus aux commentaires anonymes. Prenez au moins un pseudo.

Donc, pensez à signer vos commentaires, merci !